Vous êtes ici :  Accueil   >   Programme

Programme

Programme définitif

La plupart des observatoires de la vie étudiante exercent leurs activités dans trois domaines :

  • les enquêtes d'insertion professionnelle des diplômés ;
  • le suivi des parcours d'études internes et externes des étudiants (taux de réussite, d'échec, d'absentéisme, stratégie d'orientation….) ;
  • les enquêtes d'évaluation des formations et des enseignements.


Plus ponctuellement, certains s'intéressent également aux conditions de la vie étudiante ou conduisent des enquêtes auprès des étudiants pour évaluer l'efficacité de différents dispositifs qui leur sont offerts.

Jusqu'à une période récente, ces études et enquêtes étaient initiées au niveau des établissements. Leurs méthodologies, leurs fréquences et leurs sujets pouvaient varier significativement d'une université à l'autre, malgré les efforts d'harmonisation menés au sein de Resosup. Leurs résultats étaient plus ou moins systématiquement utilisés par chaque université, pour informer les étudiants, les aider dans leur démarche d'orientation, ou par les enseignants, pour améliorer leurs pratiques pédagogiques.

Depuis quelques années, avec l'enquête nationale sur les diplômés des IUT, puis sur ceux des licences professionnelles et, en 2010, avec l'enquête « master », le Ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche impose aux universités de réaliser les enquêtes d'insertion selon une méthodologie unique et commune.

Désormais, les critères de répartition des moyens attribués aux universités par le Ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche ne tiennent plus au seul nombre des inscrits dans les formations habilitées. Ils intègrent déjà la notion de présents aux examens et tendent également à intégrer des indicateurs de performance comme les taux de réussite ou l'insertion professionnelle des diplômés. La qualité, la fiabilité et l'impact des études réalisées par les observatoires deviennent donc primordiaux, à tous les niveaux de responsabilité : Ministère, universités, composantes, responsables de diplômes.

Ces études sont également importantes dans le contexte de la construction de l'espace européen de l'enseignement supérieur. En effet, L'ENQA (European Association for Quality Assurance in higher Education) a défini, entre autres critères d'évaluation de la qualité d'une formation, l'information des étudiants, leur implication dans le management de la qualité et l'élaboration des informations nécessaires au pilotage des programmes de formation.

Ainsi la question de l'impact qu'ont ou auront les études et indicateurs produits par les observatoires s'est imposée aux organisateurs et servira de fil conducteur aux différents témoignages et interventions, aux débats et aux groupes de travail. Seront notamment abordés les deux aspects suivants :

  • Comment les universités, les directeurs de composantes, les responsables de formations se saisissent-ils des résultats pour proposer des actions correctives et améliorer leurs pratiques et leurs performances ?
  • Comment le Ministère et les instances d'évaluation nationales utilisent ou utiliseront-ils les indicateurs de performance issus des enquêtes pour arrêter la dotation de fonctionnement des établissements, qu'il s'agisse de la dotation critérisée ou de la dotation contractuelle ?